musculation fitness progression
Conseils Musculation & Fitness

Musculation : comment savoir si on progresse ?

J’avais envie de vous faire cet article car je trouve que beaucoup de personnes se fient à leur balance voire même cela devient obsessionnel alors que ce n’est pas un très bon indicateur.

La balance : un faux ami

Une balance classique vous indiquera votre poids mais ne vous dira pas si vous avez pris du muscles et/ou perdu du gras. Si je prends cet exemple votre poids va très peu bouger car la prise de muscle et la perte de gras vont s’équilibrer. Pourtant, vous aurez changé votre composition corporelle et donc votre aspect visuel.

Moi par exemple, je me pèse une fois par semaine juste pour le suivi quand je suis en prise de masse ou sèche afin de savoir comment mon corps réagit à la fluctuation des calories. Cela m’aide ainsi à savoir si j’augmente ou baisse mes calories journalières.

Les photos : l’aspect visuel

La première chose à faire quand vous vous lancez un nouvel objectif de perte de poids ou de prise de masse, c’est de prendre des photos. Pensez à prendre des photos sous différents angles à minima de face, de dos et de profil. Il est préférable également de faire les photos en sous-vêtement ou maillot de bain pour bien voir l’évolution de votre corps.

Vous pourrez ainsi facilement comparer vos photos au cours de votre évolution. Vous pouvez faire des photos tous les mois par exemple. Il faudra essayer de refaire les mêmes photos si possible au même endroit et au même moment de la journée. Bien sûr, il faut être patient. Suivant votre niveau, vous aurez des résultats plus ou moins rapidement. Les débutants ont l’avantage de vite progresser comme vous allez fortement choquer votre corps.

Prendre vos mensurations

Deuxième chose à faire : prendre un mètre ruban pour noter vos mensurations. Vous pourrez notamment prendre le tour de poitrine, tour de taille, de hanche, tour de cuisse et tour de bras. A vous d’adapter également en fonction de vos objectifs, c’est à dire les endroits où vous souhaitez perdre afin de faire le suivi.

L’inconvénient du mètre c’est de réussir à le placer toujours au même endroit et de vous mesurer de la même façon pour avoir des résultats assez précis. Il faut vous mesurer également au même moment de la journée. Par exemple, si vous le faites après une séance de sport vos muscles sont plus volumineux ce qui peut fausser les mesures.

Vos vêtements

musculation fitness progression vetement

Un point non négligeable aussi qui n’est pas compliqué à tester c’est vos vêtements.

Si vous souhaitez perdre du poids, vous pouvez vous fixer l’objectif de rentrer dans un vêtement précisément. Bien sûr, l’objectif doit être réaliste. Certaines femmes aimeraient par exemple faire du XS car elles ont vu une instagrammeuse qui prenait cette taille. Je trouve dommage de se fier à une taille. Moi je me base beaucoup sur l’aspect visuel. Je faisais du S avant et maintenant je suis passée au M voire L suivant des marques. Mais je me sens mieux dans ma peau et dans mon corps avec plus de courbes féminines.

A contrario pour ceux et celles qui veulent prendre du muscle comme moi, si vous êtes plus serrés dans des vêtements c’est un bon indicateur. Il y a même des vêtements que je ne peux plus mettre car je suis vraiment trop serrée. Ça vous fait une excuse pour acheter de nouveaux vêtements ! 🙂

L’impédancemètre Inbody

J’ai cette machine dans ma salle. Je fais donc régulièrement des bilans, tous les 3-4 mois environ pour voir où j’en suis.

Par contre, les résultats sont parfois à prendre avec des pincettes. Il suffit de modifier votre taille de quelques centimètres et cela va changer complètement les indicateurs donnés par la machine.

Les indicateurs Inbody que je regarde :

  • la masse musculaire squelettique en kg (MMS)
  • la masse grasse en kg
  • les mensurations en cm de mes cuisses, hanche, abdomen, poitrine et bras
  • la masse maigre en kg pour mes cuisses, hanche, abdomen, poitrine et bras. Cela vous permet de voir où vous avez pris du muscle. Mais aussi, si vous avez un déséquilibre par exemple entre la cuisse droite et la cuisse gauche ou entre le haut et le bas du corps.
  • mon métabolisme de base afin de mieux gérer mon total calorique journalier. Il faut garder en tête que plus vous aurez de muscles, plus votre métabolisme se renforce et donc plus vous pouvez manger ! 🙂

Si votre corps n’évolue pas après quelques mois c’est que votre programme est à retravailler. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un coach.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *