programme bodydetox chloe bloom
Shopping & Lifestyle

Mon avis sur la BodyDétox de Chloé Bloom

J’avais envie de vous partager mon avis sur le programme Bodydétox de Chloé que ce soit le positif et les contraintes que j’ai rencontré.

J’ai choisi la BodyDétox Hiver comme je souhaitais la faire sur le mois de Janvier pour bien commencer l’année. Je me sentais également fatiguée et je suis très régulièrement ballonnée.

Sachant que je suis contre les détox de type monodiètes c’est à dire toutes les détox où l’on mange quasiment rien. Je ne voulais donc pas faire n’importe quoi comme détox. Je fais quand même 4 séances par semaine de musculation et je ne souhaitais pas perdre de poids. Avec le programme de Chloé, j’ai pu maintenir mon poids et consommer mes 2300-2400 kcal par jour.

Le programme Bodydétox de Chloé L’anchois

Le programme proposé par Chloé est une méthode naturelle pour nettoyer, purifier son organisme de tous les « déchets » qu’il a pu accumuler. Pour cela, il se découpe en 3 phases distinctes :

  • Semaine Clean pour nettoyer ses intestins, foie et voies biliaires, nettoyage des excès
  • Semaine Balance qui est une phase anti-oxydante, oxygénante et détox des métaux lourds
  • Semaine Beauty pour agir sur votre peau et drainer votre corps

Les promesses de cette Bodydétox sont de :

  • retrouver énergie et vitalité, renforcer votre système immunitaire
  • améliorer son confort digestif
  • avoir un sommeil de qualité
  • vous aider dans votre perte de poids
  • agir sur votre peau afin d’avoir un teint lisse et frais, réduire l’aspect peau d’orange

Il a l’avantage de convenir aux personnes qui ont un régime particulier : végétarien, régime sans lactose et aux sportifs. Un point très important qui peut paraitre tout bête c’est les collations ! Elles sont bien prévues dans le programme. Comme j’ai besoin de manger toutes les 2-3 heures, je n’aurais pas pu faire la Bodydétox sans ça.

Mon avis général sur la Bodydétox Hiver

Je suis très contente d’avoir fait cette bodydétox. Cette bodydétox m’a donné envie de manger encore plus sainement, notamment en essayant de consommer plus locale et essayer d’arrêter totalement les produits de type conserve (que je continuais à consommer régulièrement). Je mange sinon quasiment jamais de produits transformés.

J’ai pu découvrir notamment plein de recettes et d’aliments que je ne connaissais pas. Je vais donc continuer toutes les recettes du programme.

Pour ma part, là où j’ai vu le plus de résultat c’est sur mes ballonnements et ma peau. Pour mon sommeil agité, je n’ai pas vu d’évolution, mais bon ça c’est plutôt un travail sur mon stress à faire. Pour mon énergie, c’est stable après je n’avais pas de soucis particulier par rapport à ça.

Les points positifs de la Bodydétox

Apprendre à manger différemment

Dans ce programme, nous consommons du soja sous toutes ces formes que ce soit le tofu, le tempeh, les protéines de soja texturée, la crème de soja… Cela m’a permis de découvrir plein de recettes végétariennes comme le chili végétarien, de la bolognaise vegan.

J’ai pu expérimenter aussi plein de petits-déjeuners, avant je mangeais tout le temps mon muesli avec du lait de soja. Maintenant je varie beaucoup plus. J’ai adoré le porridge à la cannelle, le bircher au citron et le veggie brekkie. Ce sont des petits-déjeuners simples, sains et hypra bons !

Je n’ai pas mis trop de temps pour m’habituer à ce programme comme je mangeais déjà sainement. Je pense que ça peut être un peu plus dur pour des personnes qui mangent beaucoup de produits industriels par exemple. Il faut donc une bonne dose de volonté pour faire cette Bodydétox entièrement.

Toutes les recettes étaient bonnes, il y a juste un plat qui m’a rendu un peu malade. Il y avait du tamari et du citron, le plat était trop acide pour mon ventre…

Découvrir de nouveaux aliments

J’ai surtout découvert plein de légumes comme le chou kale, le radis noir, les épinards, le cresson, l’aubergine que je ne consommais jamais. Je mangeais tout le temps plus ou moins les mêmes légumes : courgettes, oignons, carottes, tomates. Cela m’a donné envie de varier davantage mes plats et de consommer plus de fruits et légumes de saison.

Mais aussi des féculents comme le riz rouge, le quinoa blanc.

Ma peau

J’ai remarqué que j’ai eu aucun bouton pendant la Bodydétox sauf un jour (la veille j’avais mangé un bout de gâteau au chocolat). J’ai fait seulement 2 petits écarts ce bout de gâteau au chocolat (sans produits laitiers) et une cuillère à café de Nutella.

Par contre, en remangeant « normalement » j’ai quelques boutons qui sont réapparus au menton.

Importance de la diet flexible

Je me suis rendu compte que mes aliments plaisirs sont très importants. J’ai joué le jeu au maximum pour ces 3 semaines. Mais pour moi, ce n’est clairement pas tenable sur le long terme de manger 100% clean. D’ailleurs, après les 3 semaines j’ai eu envie de manger un peu plus fat que d’habitude, je me suis donc fait assez plaisir. 😉

Dans tous les cas, ce n’est pas le but de cette Bodydétox, elle doit cependant vous permettre de réapprendre à manger en mangeant varié et équilibré.

Je suis d’ailleurs contre les régimes (et pour la diet flexible). J’adore mangé, je n’ai donc pas envie de me frustrer. C’est pour cela qu’il me faut absolument mes petits aliments plaisirs. J’ai besoin de temps en temps de fromage, de glaces, de M&M’s… Ces aliments font d’ailleurs parties de ma liste des premiers aliments plaisirs que j’ai remangé. Je me suis faite aussi une quiche au bacon, saucisse fumé, chèvre, elle était délicieuse ! 🙂 J’avais jamais testé mais j’ai mélangé pleins d’ingrédients que j’aime.

Les contraintes de la Bodydétox

Il y a beaucoup de points de positifs mais quand même quelques contraintes, c’est surtout le temps que ça me prenait qui était plus difficile à gérer au quotidien.

Les courses

J’ai dû faire plusieurs magasins pour tout trouver à des prix correctes : grandes surfaces, magasins bio, magasins en ligne, commerce de proximité. J’ai eu dû mal à trouver aussi certains aliments comme je ne savais pas à quoi ça ressemblait. J’ai donc pas mal tourné en rond parfois dans le magasin. Par exemple pour la protéine de soja texturée et du caroube… Mes courses me prenait donc beaucoup plus de temps qu’habituellement.

Au niveau du coût de mes courses, c’est la première semaine qui a coûté le plus cher comme j’ai acheté pas mal de choses que je n’avais pas (sel rose de l’himalaya, tahin, gomasio, sauce tamari…). Pour les 2 autres semaines, mes courses me revenait peut-être 10-20€ plus cher que mes courses classiques, en partie dû aux aliments achetés en Biocoop.

Si vous êtes habitués au drive, vous allez devoir changer vos habitudes pour ces 3 semaines. 🙂

Faire la cuisine

Habituellement, je fais une grosse quantité quand je cuisine pour être tranquille sur 2 repas. Dans le programme, les repas étaient différents entre le midi et le soir.

Le programme nécessite de pas mal cuisiner au final. Je passais facile 1h pour préparer le repas du soir et du lendemain midi sans compter la vaisselle. J’ai le ventre assez fragile donc je préférais ne pas prévoir à l’avance le repas, même si je remangeais la même chose dans la semaine.

Le matin, je me levais aussi plus tôt pour me faire mon petit déjeuner car faire son smoothie ou ses pancakes le matin, cela prend un peu de temps quand même.

Atteindre mes calories journalières

Dans le programme, il y a peu de glucides comparé à ce que je consommais. Habituellement, je mange une bonne quantité de glucides à tous mes repas. Les glucides aident mine de rien énormément pour atteindre son total calorique. J’ai donc rajouté des glucides le soir même si ce n’était pas indiqué dans le repas. Je reprenais en général les féculents du midi. Comme je fais ma séance de musculation le soir, je me voyais pas manger uniquement des légumes et des protéines.

J’ai du donc en amont rentrer dans Myfitnesspal tous les menus et adapté les quantités pour être sûre d’atteindre mes 2300-2400 kcal par jour. Je me suis faite plaisir aussi avec la purée d’amandes et de cacahuètes. 😀


Voilà pour mon retour d’expérience, n’hésitez pas à me partager aussi votre retour ! 🙂

Découvrez aussi mon avis sur la Bloom Academy.

1 commentaire

  1. Bonjour, juste pour vous dire que j’ai 27 ans et le même problème que vous exactement
    Scoliose lombaire 17 degrés + bassin décalé + jambe plus courte que l’autre
    J’ai décidé de me mettre à la musculation du dos et des jambes + jeune intermittent, peut être dans l’espoir un jour d’améliorer cette situation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *