legging musculation fitness
Shopping & Lifestyle

Comment bien choisir son legging de musculation/sport ? 3 critères importants

Découvrez mes critères pour bien choisir un legging pour sa séance de musculation et éviter d’être déçue de votre achat.

Avant d’aborder les 3 critères, il faut garder en tête qu’il ne faut pas hésiter parfois à mettre le prix pour avoir un legging de qualité. Avoir un legging où on n’est pas à l’aise impacte pour ma part directement les résultats de ma séance de sport. Lors d’une de mes dernières séances, j’ai eu ce cas. J’étais contente de porter mon nouveau legging que je trouve trop beau et que mon chéri m’a offert. Le problème est qu’il n’est pas assez élastique. Pour tous ce qui est mouvement de squat cela me bloquait dans mon amplitude. Je n’étais donc pas du tout à l’aise.

En général, je mets entre 30 et 50€ pour un legging, j’essaie de rester raisonnable. Quand je vois des leggings à 90€ voire 100€, je trouve que ça vraiment cher alors que la qualité n’est pas forcément mieux (je pense). Si j’ai envie de tester une marque qui est un peu plus cher, j’attends d’avoir une promo sinon je ne prends pas. Je commande essentiellement mes leggings en ligne. Je ne suis pas fan des leggings vendus dans les magasins de sport. En général, ils sont trop basiques essentiellement noirs et la qualité n’est pas forcément au rendez-vous.

1) La matière du legging

La matière du legging a un rôle important dans la qualité du legging. Pour moi, c’est le premier point à regarder qui peut être rédhibitoire dans mon choix. Vous trouverez les 2 matières à vérifier en priorité. Malheureusement, il y a encore certains sites en ligne qui n’indiquent pas les matières présentes. Vous avez donc une chance sur 2 de devoir renvoyer le legging.

Vous avez également le nylon qui est intéressant (mais pas obligatoire). C’est une fibre synthétique, il a l’avantage de sécher rapidement. Il est également extensible et résistant. Le polyester quant à lui a l’avantage aussi d’être résistant. Dans le sport, ces deux matières sont très utilisées.

L’élasthane ou spandex

L’élasthane (spandex en anglais) vous assure d’avoir un legging élastique, ce qui vous permet d’avoir un legging effet seconde peau et de pouvoir faire pleinement vos mouvements. Ce qui est notamment pratique quand vous êtes en prise de masse comme moi afin de pouvoir toujours rentrer dans vos leggings. Et oui, j’ai pris 10kg depuis que j’ai commencé la musculation mais je rentre toujours dans mes anciens leggings. 😀

Il est donc important de vérifier qu’il est bien présent dans la composition du legging. Je pense qu’il faut environ 15% de matières élastiques soit que de l’élasthane soit élasthane + nylon.

Je pense qu’actuellement le meilleur legging que j’ai niveau élasticité est celui d’Oceans Apart. J’ai l’impression de porter un collant. Quand je l’ai reçu je pensais que je n’allais pas rentrer dedans mais il est vraiment hyper extensible. 🙂

Le coton à éviter

Le coton est à bannir, si vous tombez sur un legging uniquement en coton, fuyez ! 😉 En effet, dès que vous transpirez le legging colle à la peau et cela fait de grosses auréoles de transpiration surtout pendant votre séance jambes donc pas très glamour.

2) La taille

Cela peut paraitre tout bête mais il est important de choisir un legging à sa taille pour être à l’aise. Un legging trop serré empêche également une bonne circulation sanguine. Moi je porte du M en général et oui je suis grande et musclée donc pas de S ou XS pour moi.

Bien sûr, quand vous commandez en ligne il faut regarder systématiquement le guide des tailles. Vous pouvez également regarder les avis pour savoir si le legging taille grand ou petit par exemple.

3) Le modèle de legging

Maintien au niveau de la taille

Je trouve qu’il est important que le legging tienne bien au niveau de la taille et qu’il ne descende pas pendant votre séance de sport. C’est pour cela que legging doit être suffisamment élastique pour s’adapter à votre taille.

J’ai certains legging qui sont bien élastiques au niveau des jambes mais pas assez au niveau de la taille donc ça baille un peu…

squat legging musculationTransparence

Quand vous commandez sur Internet, c’est difficile de le savoir avant de l’essayer. Le test basique à faire pour être fixé consiste à faire un squat puis vérifier dans votre miroir qu’on ne voit pas vos fesses ou sous-vêtements. 🙂

Logiquement plus la couleur est foncée moins il y a de risque, après il ne faut pas que la matière soit trop fine.

La coupe : taille haute et legging long

Selon moi les leggings tailles hautes sont mieux niveau esthétique, votre ventre parait plus plat. 🙂 Je suis également plus gainée, plus à l’aise pour faire les mouvements.

Je vous préconise également les leggings longs (jusqu’au cheville) surtout pour vos séances jambes. En effet, quand vous faites du leg extension ou du kick back poulie (avec une sangle à la cheville) cela vous permet de ne pas avoir mal au niveau des chevilles et donc de ne pas vous gêner pendant votre mouvement.

La couleur/design du legging

Pour le design, là c’est vraiment une question de goût. Bien sûr, il y a des couleurs qui vont plus ou moins vous mettre en valeur.

Je trouve que les couleurs claires on tendance à faire plus ressortir la cellulite. Suivant, la couleur votre fessier peut aussi paraitre tout de suite plus ou moins volumineux. Les motifs mettent moins en valeur les fesses par exemple, vaut mieux partir sur une couleur unie.

J’évite également le blanc maintenant, c’est trop salissant. Il suffit de porter des poids ou s’asseoir par terre (par exemple pour faire du hip thrust) pour se salir donc pas très pratique.


J’espère que cet article vous aidera à faire les bons choix de leggings. 🙂

Découvrez aussi mon article avec mon avis des marques de legging que j’ai testé.

Comment bien choisir son legging de musculation/sport ? 3 critères importants
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *